0

Tom Barrer, l'interview

Tom, pas facile de te présenter tellement tu es un caméléon, un jour sur un VTT, l’autre sur une moto, le lendemain en trip avec ton Defender, sans parler quand tu te balances d’un avion en skydiving, mais qui est tu en fait ?
Qui suis-je, vaste question…
Quelqu’un qui se découvre et qui se construit par de nombreuses et enrichissantes rencontres. On apprend beaucoup sur nous lorsque l’on prend notre sac et que l’on part à l’aventure. Une chose est sure, je veux vivre le plus d’expériences possible et essayer le plus de choses possible.

L’on te connait au guidon de ton VTT, trial de préférence, mais tu as aussi une grosse passion pour les sports mécaniques et pleins d’autres trucs à sensation, peux-tu nous en dire plus ?
J’ai eu la chance très jeune d’être éveillé dans beaucoup de domaines notamment en Moto, le GS Trophy* a été la plus belle expérience d’un point de vue compétitif et humain. C’est finalement assez simple, j’ai envie de tout essayer, de tout apprendre… Je pratique donc le plus d’activités possible: la plongée, le parachutisme, le paddle, la slackline, le drift, la musique, etc. Pour résumer, j’aime apprendre et découvrir le monde à travers la découverte de mon corps.

*GS Trophy : Tous les deux ans, BMW Motorrad organise une compétition internationale destinée aux pilotes du trail R 1200 GS et c’est en Amérique du Sud que Tom avait participé à cette épreuve mythique face à une cinquantaine de pilotes de 25 pays différents.

L'endroit le plus cool où tu as voyagé ?
La réponse est assez simple, je dirais le monde…:-) Il m’est totalement impossible de ne donner qu’une seule et unique destination. J’ai pris la nature en pleine face au Québec, j’ai fait le GS Trophy dans la somptueuse Cordillère des Andes, j’ai gouté à cette neige inimaginable que l’on trouve au Japon, j’ai eu l’occasion de plonger dans des endroits dont je ne soupçonnais même pas l’existence, bref la liste est longue et pour moi la terre est un seul et même pays qu’il faut découvrir !!!

Dans quels pays as-tu posé tes pneus, baskets, ton paddle, etc. cette année et si tu ne devais garder à l’esprit qu’un voyage, ce serait lequel et pourquoi ?
Cette année j’ai eu l’occasion d’aller au Japon, au Maroc, en Autriche, en Suède et à Malte. Encore une fois une réponse unique est impossible, la neige du Japon m’a fait redécouvrir la glisse, le ciel du Maroc me l’a fait voir d’une toute autre manière, l’Autriche a des voies d’escalade somptueuses, la Suède a des cotes splendides pour s’y promener en paddle et Malte s’est révélé une terre de ride insoupçonnée !!! 

    

Ta plus grosse montée d’adrénaline de l’année et de ta vie ?
Il y en a eu beaucoup, mais je dirais à Malte sur l’ile de Gozo juste à cotés de l’azure window. Un simple saut dans l’eau de 20 m, le seul problème : 20 cm de profondeur sur environ 5 mètres de long… J’étais certain que c’était possible mais c’est la première fois que je vois mon pote Léo qui me pousse toujours à essayer des trucs me dire : « non je ne prends pas de photo tu va mourir… “. Je ne l’avais jamais vu me dire : n’y va pas c’est trop dangereux. Moi j’étais sûr que ça passait, mais cela m’a fait vivre ce saut à 5000 % ; c’était vraiment bon !!!!

L’endroit le plus fou où tu as emmené ton sac V8 ?
Mon sac ne me quitte jamais, donc des endroits fous il en a vu !!!
Je dirais simplement que la benne de mon Defender ou les sacoches de ma GS sont les endroits où il se sent le mieux :-)

L’endroit ou c’était tellement extrême que tu t’es dit, heureusement que j’ai un sac V8 ?
Je dirais dans les montagnes du Japon, on m’a longtemps parlé de la qualité et la quantité de neige présente, mais tant que l’on ne l’a pas vécu on ne peut pas réellement comprendre. J’avais donc besoin d’un sac pour me suivre dans les secteurs freeride afin de pouvoir prendre le matériel de sécurité (arva, sonde, pelle, radio…) et mon sac DBP 25 couplé à la dorsale V8 se sont révélés parfaits!

2017, tes projets, ton programme, faudra-t-il encore te coller une balise GPS pour te localiser dans tes aventures diverses et variées ?
Pour 2017 les projets sont déjà nombreux :-). Je vais déjà commencer en février par aller affronter l’hiver québécois avec un beau programme en vue, ensuite il y aura pas mal de show trial en France. En juillet je vais tenter une nouvelle expérience au sein du team moto endurance CMT Racing en participant au 24 h de Barcelone au guidon d’une BMW S1000RR. Il y aura bien sur des petits trips entre tous cela, mais l’objectif de cette fin de saison sera de monter un spectacle inédit avec Kim Lucine sur les patinoires de notre bonne vieille Terre. Et pour suivre toutes mes aventures il y a bien sur les réseaux sociaux classiques Facebook: Tom Barrer / Instagram: tom_barrer

 

Interview by : Lionel Beccari.

Leave a Comment

Your email address will not be published.


Hello, nous utilisons des cookies, cliquez pour accepter leur utilisation et faciliter votre navigation. J'accepte